Le Croisic Infos

Les plumes se hérissent dans le vent d'Équinoxe

Le salon littéraire d'automne du Croisic fait beaucoup de bruit cette année. Maintenu, annulé ? Au-delà de son organisation c'est bien les difficultés de relations entre des associations et la municipalité qui apparaissent.

L'Association Arts et Balises avait souhaité une AG le 11 juillet, à huis clos pour essayer de régler des difficultés avec la municipalité. Mais un « secret » ne se partage pas à 50. Résultat dès le 12, au Croisic le bruit courait que le directeur de la culture et de la communication essayait de plumer l'association en « récupérant » le salon. Il se disait aussi que les relations étaient plus que difficiles avec lui et que Michèle Quellard qui reconnaissait la situation avait annoncé l'annulation du salon de septembre.
Cinq jours plus tard au conseil municipal Geoffrey Bénigué conseiller sub-délégué aux affaires relatives aux animations et festivités lisait une déclaration soigneusement préparée, moqueuse, impliquant la presse. « Le salon aura lieu ».

L'honneur du président

Depuis, le président d'Arts et Balises a réagi, il confirme dans un communiqué :
- qu'il a été fait état des « graves difficultés rencontrées avec le directeur de la culture et de la communication » de la Ville
- qu'il « a été rapporté le démantèlement par celui-ci du comité de pilotage nécessaire à l’organisation d’un événement comme Plumes d’Équinoxe.»
- que le Maire a confirmé l’exposé des faits, précisant : ''ces aléas avec le directeur existent, et aléa est un mot faible !''.
- que le maire a confirmé en conséquence l’annulation de « Plumes d’Équinoxe » en septembre prochain.
Le president précise «qu'il n'y avait pas d'improvisation dans cette annonce, parce qu'il avait rencontré le maire la veille pour lui exposer ce que serait le contenu de l’A.G. du lendemain »,  et que les mêmes propos  lui ont été tenus.
Il précise qu'il fait « de cette mise au point une question d’honneur ».

Rien qu'une mise au point

Alors pourquoi la municipalité ne communique-t-elle pas sur le sujet ?
Si le maire, Michèle Quellard a fait cette annonce à l'assemblée générale de Arts et Balises et qu'elle a changé d'avis, pourquoi n'a-t-elle pas rectifié au conseil municipal ? Ou dans un communiqué ? Elle aurait pu expliquer le changement de décision. En traitant par une ironie à la limite du mépris la question de l'opposition concernant la tenue du salon et en interdisant le débat au conseil, la municipalité, s'est mise dans une situation délicate.
Pourquoi le directeur de la culture et de la communication ne s'explique-t-il pas ?
La déclaration au conseil qui parlait de « confiance » sonne comme les annonces des présidents de la République qui clament leur « totale confiance » en leurs ministres. En décodant : « soyez bien certains que dans moins de quinze jours il aura démissionné ».
La « communication » est un ensemble de techniques parfois compliquées que les politiques jugent nécessaires là où la vérité et la transparence suffiraient. Qu'ils s'en servent mal et cela devient « un rasoir dans les mains d'un singe».

Voir aussi http://www.lecroisic-infos.fr/equinoxe-paroles-de-plume-et-chape-de-plomb-1-21-682.html
et http://www.lecroisic-infos.fr/equinoxe-paroles-de-plume-et-chape-de-plomb-1-21-682.html

Auteur : LY | 22/07/2012 | 10 commentaires
Article précédent : « Concert de verres »
Article suivant : « Le salon Plumes d’équinoxe c’est fini »

Vos commentaires

#1 - Le 22 juillet 2012 à 23h34 par Hamon Patrick
Le grand large dans ses dimensions maritimes et littéraires était le thèmes du salon de l'an dernier.
Pour 2012 le grand vide dans toute sa dimension Croisicaise!!!!! me parait un bon thème..... reste à trouver un président d'honneur.
Vladimir
#2 - Le 23 juillet 2012 à 08h50 par R. Jouan
A chaque fois qu'un sujet dérange Mme le Maire, elle traite par le mépris ses contradicteurs. Elle pense qu'en ne répondant pas et en fermant le couvercle de la marmite, le débat s'arrêtera. Grave erreur.
Pourquoi ne pas reconnaître que l'on a changé d'avis?
Mais pour cela il faut un peu d'humilité et de la considération pour les autres même s'ils sont d'un avis différent.
#3 - Le 25 juillet 2012 à 13h00 par Clyde, Le Croisic
Les 2 feuilletons de l'été se terminent,avant les prochains:

- Pour le premier de ces feuilletons, la fin est heureuse car le salon " plumes d'equinoxe " est maintenu aprés de multiples rebondissements; un manque évident d'explications de Mme le Maire, contrairement au Président D'arts et Balises.

- Pour le deuxième feuilleton " Câle à remorques du 8 mai ", tourné en urgence par la municipalité voulant avancer sa programmation d'un an, celui-ci ne verra certainement pas l'epilogue cette année. Une suite pour 2013 avec j'espère un meilleur scénario et des acteurs plus performant.
Mais la Municipalité obtient déjà de bons résultats, il faut savoir le reconnaitre :

- un parc à remorques devenu parc à voitures et remorques.
- un parking du 8 mai toujours aussi encombré de remorques.
En résumé, les inconvénients déjà en partie obtenus, les avantages si il y en a remis à plus tard.
Il est a noté que l'acteur principal de ces 2 séries est la municipalité.Le hasard certainement....
La fiction devient réalité en allant voir sur place, la visite est gratuite contrairement à certaines expositions.
#4 - Le 27 juillet 2012 à 13h16 par Horvéno, Le Croisic
Je suis vraiment dubitative quant à la pertinence de tous ces commentaires... J'ai franchement l'impression d'un lynchage contre le directeur de la communication, qui, me semble t -il n'est payé que pour faire ce qu'on lui dit de faire.
Toutes ces nouvelles associations qui prétendent détenir le "bon goût" culturel et qui font passer les plus anciennes associations pour ringardes parce que "populaires" m'agacent au plus haut point.
C'est vrai qu'avant leur arrivée, nous étions, nous pauvres croisicais, des veaux abrutis et incultes.
Quant à "Arts et Balises" et son soi disant partenariat avec "Plumes d'Equinoxes", j'apprends qu'ils se font payer leur participation 600€ pour une animation lecture!! Je n'appelle pas ça un partenariat mais plutôt une prestation!
Dès lors, la municipalité, créatrice du Salon, avec Mme Coïc peut choisir un autre prestataire ou une autre association. Surtout quand on sait que ces lectures sont délivrées par des comédiens d'une compagnie nantaise alors qu'il existe deux associations de théâtre locales.
Moi j dis ça, j dis rien!
Au fait, comment vont les relations entre "Arts et Balises" et l'association du cinéma "Le Hublot" et la compagnie "Science 89"??
Décidément ils ont beaucoup de problèmes relationnels...
#5 - Le 27 juillet 2012 à 22h58 par Jugeotte44, Le Croisic
Code général des collectivités territoriales :
"C'est ainsi que le Conseil d'Etat a jugé de manière constante que l'obligation de réserve est particulièrement forte pour les titulaires de hautes fonctions administratives en tant qu'ils sont directement concernés par l'exécution de la politique gouvernementale.
A l'inverse, les fonctionnaires investis d'un mandat politique ou de responsabilités syndicales disposent d'une plus grande liberté d'expression.
La réserve n'a pas trait uniquement à l'expression des opinions. Elle impose au fonctionnaire d'éviter en toutes circonstances les comportements portant atteinte à la considération du service public par les usagers."
Voilà pourquoi le directeur de la culture et de la communication ne s'explique pas!!! Le devoir de réserve!!!
Visiblement la personne qui a rédigé l'article "les plumes se hérissent dans le vent d'équinoxe" ne doit pas connaitre cet article du CGCT...
J'imagine que M.Nocus aimerait pouvoir s'expliquer mais que sa situation l'en empêche! C'est tellement facile d'attaquer, d'accuser quelqu'un de tous les maux quand on sait qu'il n'a pas de droit de réponse.
Je pense plutôt qu'il s'agit, comme le dit "horvéno", d'un lynchage, on a jeté le dircom de la ville du Croisic en pâture aux chiens....
Que cessent toutes ces accusations ridicules! Cela devient presque risible cet acharnement...
Comme si l'association "culturelle" arts et balises avaient des griefs personnels contre ce monsieur et souhaitait le lui faire payer en bavant des monstruosités à son endroit...
Bizarre...
#6 - Le 28 juillet 2012 à 09h29 par Facile, Le Croisic
à jugeotte44 oui facile mais ça n'empêche pas l'adjoint à la communication ou à Madame Le Maire de s'exprimer avec la parole de la vérité!!!ou de reconnaître les maladresses quand celà arrive.
#7 - Le 28 juillet 2012 à 09h54 par paricilasortie, Le Croisic
Quelle pertinence documentée dans les propos d'Hervéno (une femme si l'on en croit le e de "dubitative")!!!! Tout en crachant dans le gaspacho (soupe estivale) qui est ensuite soigneusement répandu sur la nappe! Voilà que "Science 89" pointe son nez à travers le "Hublot"! "Culture people", un grand vaudeville!
Et si c'en était assez de ces règlements de compte. Y aurait-il tant de haine accumulée entre les protagonistes de la culture au Croisic.
Et pourquoi madame le Maire n'organise t'elle pas une conférence de presse-table ronde, publique, sur les projets culturels de notre ville?
Mais félicitations tout de même à W.Nocus qui, sans aucun doute, sortira grandi de la bastonnade qui lui a été infligée.Tant mieux, car, fonctionnaire, il n'avait pas à être pris pour l'âne de la fable, "ce pelé, ce galeux, d'ou venait tout le mal"(La Fontaine)!
Il ne peut pas y avoir que des perdants dans cette ténébreuse et lamentable affaire, dont les suites pourraient être très dommageables pour la motivation des bénévoles...Notre Maire en a-t-elle vraiment conscience?
On attend vraiment de sa part une mise au point ferme et définitive.
#8 - Le 28 juillet 2012 à 13h35 par yannbl, Le Croisic
Droit de réponse
Je n'ai pas l'habitude d'utiliser ce site pour déverser ma petite opinion personnelle. Encore moins anonymement.Cependant, en responsabilité, je ne peux laisser se répandre toutes les contre-vérités concernant ARTS et BALISES dont les centaines de membres et soutiens sont infiniment respectables. Mais enfin pourquoi faut-il que nos détracteurs n'utilisent que le procès d'intention et s'appuient sur des données non vérifiées et en l'occurence FAUSSES.
Ainsi peut-on lire que nous aurions une volonté hégémonique. Dans les faits, nous n'occupons le "scène croisicaise" que 5 à 10 jours par an! Tous les autres jours et mois reviennent à la Ville et surtout d'autres associations et si certains s'en plaignent,ce n'est en aucun cas nous. Nous pensons même que toute excluvité, d'où qu'elle vienne, serait la programmation d'une mort assurée!
On propage également, pour citer un exemple précis, que "nous nous ferions payer " pour une prestation à Plumes d'Equinoxe! La formule traduit l'esprit de l'auteur. Or c'est faux et même plus que faux. Seul existe un REMBOURSEMENT de " frais engagés pour le compte d'autrui" en accord avec la Ville (indemnisations des comédiens et d'un animateur pour les débats programmés,locations du matétiel lumière -et même d'une camionnette de transport. Pour ARTS et BALISES: zéro!
C'est même l'occation de préciser que l'Association est l'une des rares (sinon la seule?) à ne faire appel jusqu'ici à aucune subvention de fonctionnement!
Quand au mépris supposé à l'égard d'un "Croisic populaire", permettez moi de dire que lorsqu'à l'issue d'un concert TEMPO, un vieux pêcheur ou une ancienne ouvrière des sardineries viennent me dire, les yeux mouillés, qu'ils n'auraient jamais pensé vivre un si beau moment, je n'y vois rien d'autre que la plus belle des récompenses...
Quant à Sciences 89 et l'ASSOCIATION du Cinéma, il y a longtemps que je salue le talent des uns et les efforts des autres, en toute amitié.
D'autres questions?
#9 - Le 29 juillet 2012 à 10h40 par jp lepetit, Le Croisic
Voila ce qui arrive lorsque un fonctionnaire prend la place d'un élu(e).
Oui Mr NOCUS ..
Mais pour sa défense ;il ne dispose pas d'un adjoint à la culture démissionnaire et non remplacée et Me LE MAIRE ne peux pas tout assurer malgré sans doute ses énormes facultés...
Chacun à sa place serait un conseil préjudiciable...
#10 - Le 29 juillet 2012 à 18h17 par Julien
Pôvre directeur de la communication! Il est bien malheureux le petit bonhomme! Il a plein de choses à dire mais il n'a pas le droit de le faire. Je lui propose une solution qui ferait plaisir à beaucoup: qu'il démissionne et alors le soit-disant devoir de réserve n'aura plus à s'appliquer. De plus cela fera des économies pour les finances de la commune et donc allègera nos impôts!

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter