Le Croisic Infos

Liz Cherhal à la Marée Montante de Batz sur mer

Rencontre quelques heures avant son concert avec cette artiste très « pop » dans sa tête, génératrice de bonne humeur.

Ce petit bout de chanteuse a un sens de l’humour très particulier, la petite sœur de Jeanne Cherhal parcourt les scènes depuis 2005 avec une vélocité et une aura certaines.
II est arrivé quelque chose, album sorti l’an dernier est du côté des rafraîchissements musicaux du moment, même si les thèmes abordés sont plutôt moroses (le deuil, la mort, le handicap, la folie ou le suicide), mais, ouf ! On respire, les textes parlent aussi d’amour.

« Vous avez un côté noir dans vos textes, mais cela vous fait rire ?
- Oui, parce que j’aime bien parler dans mes concerts de la vie qui nous entoure et sincèrement, je défies quiconque de me dire qu’il n’a jamais eu aucune galère, aucun truc dur à vivre. Sauf qu’il y a aussi plein de moments ou la vie est chouette et qu’on rigole. Pour moi, ce sont les deux côtés de la vie et qui sont extrêmes et fondateurs. On se construit dans la douleur, mais aussi dans la joie. Et c’est pourquoi dans mes concerts, j’aime faire des chansons qui font pleurer et des chansons qui font rire.

- Sur scène vous jouez de l’accordéon, pourquoi cet instrument, pourquoi pas de la flûte ou du pipeau ?
- Comment arrivez-vous à chanter en jouant de la flûte ? (Rires). En fait, l’accordéon est un instrument très complet, c’est c… à dire, mais, c’est facile à transporter et puis c’est beau et cela a un joli son, et puis il accompagne mes chansons, cela me fait plaisir.

- Elle a donné des centaines de spectacles avant de décider de produire des disques, un premier spectacle sous le nom de Liz tout court.
- Oui, mais en fait, quand j’ai commencé, je me suis rendue compte qu’une autre chanteuse s’affichait avec ce même prénom. Donc, c’était juste chiant, deux chanteuses à s’appeler Liz. Finalement, comme c’est pas la honte de s’appeler Cherhal, je touche du doigt. Et puis cette nana, je ne la connais pas au demeurant, mais elle doit faire des trucs très bien .

- Alors, justement, vous pensez avoir profité de l’aura de votre sœur (Jeanne) ou d’avoir été un peu étouffée ?
- Oui- non, moi, j’ai la chance de faire ce qu’elle a fait, il y a dix ans. On n'est pas trop dans le même réseau. On n'est pas ensemble, cela aurait été plus compliqué si on avait démarré au même moment.

- Ado, vous aviez une passion pour le théâtre, et puis, vous n’avez pas obtenu de place dans les cours de la Fac à Nantes ?
- Oui, comme une manière de me dire que c’est le destin, comme si quelqu’un m’avait dit de faire de la chanson.

- Il y a eu L’Homme chrysanthème en 2008, premier disque auto produit…
- C’est une chanson qui raconte l’histoire d’un homme qui est mal dans sa vie et que l’on regarde dépérir, ce n'est pas très gai, mais, je l’aime bien.

- L’avenir ?
- Ah oui, l’avenir (sourires). Oui, une grosse tournée de septembre jusqu’au printemps, puis enregistrement du prochain album que je commence à écrire, mais pas toute seule, cette fois, avec les meilleurs »(re rires).

En 2012, Liz Cherhal a remporté les bravos des professionnels au festival Alors Chante de Montauban pour son concert, et la même semaine un coup de cœur de l'Académie Charles Cros pour son album Il est arrivé quelque chose.


Pratique :
Suite du festival :http://www.lecroisic-infos.fr/batz-sur-mer-pret-pour-la-maree-montante-49-10-693.html
 

Auteur : JRC | 11/08/2012 | 0 commentaire
Article précédent : « Batz-sur-mer : La grande marée montante »
Article suivant : « Batz-sur-mer prêt pour La Marée montante »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter