Le Croisic Infos

Michèle Quellard a voté contre le projet d’établissement de l’hôpital intercommunal

À l’occasion de la cérémonie des vœux de l’hôpital intercommunal de Guérande/Le Croisic, Michèle Quellard, a expliqué les profondes modifications intervenues dans l’organisation structurelle et fonctionnelle de l’établissement. Le conseil d’administration devient un organisme de contrôle et de surveillance. Quant au transfert de lits vers Guérande, le maire du Croisic a réaffirmé sa position : « Je suis contre, mais contrainte et forcée de l’accepter ».

Il y a des décisions que l’on prend, mais il y a aussi des projets que l’on subit. C’est en substance le message que Michèle Quellard a souhaité faire passer aux personnels de l’hôpital, à son directeur, Daniel Dumortier, mais aussi à ses administrés croisicais, ce jeudi après-midi à Guérande. Les modifications importantes qui vont intervenir d’ici à 2013 sur le site du Croisic (lire par ailleurs sur lecroisic-infos et guerande-infos), entraînant le transfert de 65 lits, font partie de la seconde catégorie. Pour rappel, le maire du Croisic est présidente du conseil d’administration de l’HIPI (hopital intercommunal de la presqu'île).
Si le maire du Croisic se félicite de voir le site de sa commune modernisé et réhabilité, elle regrette profondément le départ de services de proximité pour la population : médecine et soins palliatifs, soins de suite. « Une large majorité des personnes qui siègent au directoire et au conseil d’administration sont favorables au projet d’établissement. Il a fallu se résoudre à accepter cette décision », ajoute-t-elle. Elle indique comprendre l’argumentaire sur la raréfaction des médecins généralistes, mais sans doute aurait-elle aimé que l’hôpital laisse plus de temps à la commune du Croisic pour juger de cette évolution. D’autant que le projet de maison médicale pourrait, à terme, changer la donne. Mais Michèle Quellard ne se berce pas d’illusions : « Le président du comité médical d’Etablissement (Docteur Raphaël Hervy) a bien souligné les différences d’honoraires avec l’activité libérale ».
La pilule est peut-être dure à avaler, mais Michèle Quellard prend acte et se tourne vers l’avenir, précisant toutefois que le conseil d’administration gardait un pouvoir de contrôle sur le directoire de l’hôpital. Elle a également annoncé un rapprochement avec les hôpitaux de Savenay et Saint-Nazaire, dans la perspective de créer une communauté hospitalière. C’est également ce qui se passe avec les EHPAD de la Presqu’île qui se retrouveront prochainement au sein d’une association pour une réflexion commune et des projets de coopération.

Auteur : YD | 27/01/2011 | 7 commentaires
Article précédent : « Auto-école Pass’Permis, c’est la bonne conduite à adopter »

Vos commentaires

#1 - Le 28 janvier 2011 à 06h48 par Clyde, Le Croisic
Il est bien rgrettable que l'hopital du Croisic perde la partie médecine et convalescene, notamment pour les personnes ne pouvant pas ce déplacer pour aller voir l'un de leur malade.

Dans votre article, je note deux points évoqués par Mme le Maire, Présidente du Conseil d'administration de H.I.P.I.

1°)" Une large majorité des personnes qui siégent au directoire et au conseil d'administration sont favorables au projet d'établissement. Il a fallu se résoudre à accepter cette décision"

Mme le Maire du Croisic, écoute les majorités. Mme le Maire va donc renoncer à vendre l'ancienne Mairie car une large majorité sont contre cette vente.J'attend donc avec impatience cette annonce qui parait maintenant évidente depuis les propos cités ci-dessus.Bravo pour ce changement d'attitude.

2°)Message de Mme le Maire relaté par le Croisic Infos:

" Il y a des décisions que l'on prend, mais il y a des projets que l'on subit "

Mme le Maire comprend enfin ce que l'on subit depuis 3 ans.

Mme le Maire, le décision prise pour l'hopital, qui est je le répéte trés grave en priorité pour les personnes d'un certain Äge et bien sur pour l'ensemble de la population, et on n'en mesure pas encore toute l'importance, vient s'ajouter à d'autres problemes:
- La diminution des commerces
- La baisse de la population, notamment des jeunes entrainant des conséquences sur l'effectif des pompiers etc...
- La vente du patrimoine Croisicais
- Moins de touriste hors période estivale. il suffit de regarder les maisons fermées, les quais à 18h .
- La réaction des Croisicais et élus suite a votre tirade des voeux 2011.
Etc......

Vous êtes, Mme le Maire, devant des problémes sérieux, le plus important étant de maintenir la population résident à l'année et notamment les jeunes.
J'attend donc des décisions urgentes de votre part et que vous soyez à l'écoute de la population et des élus des oppositions, même si vous avez personnalisé votre mandat.




-
#2 - Le 28 janvier 2011 à 10h06 par François Tesson, Le Croisic
Comme pour défendre la criée, Mme le Maire est "droite dans ses escarpins". Elle est contre mais contrainte et forcée d'accepter.
Elle est membre puis Présidente du conseil d'administration de l'hôpital depuis de nombreuses années, mais elle découvrirait seulement maintenant le mauvais coup porté à la ville du Croisic.
Vétusté des bâtiments: pourquoi n'avoir rien fait depuis tant d'années?
Raréfaction des médecins: pourquoi pas, comme à Guérande, des médecins salariés?
Perspectives inquiétantes sur l'évolution de la démographie: n'est-ce pas de la responsabilité d'un maire?
Gouverner c'est prévoir. Le rôle d'un maire ne se limite pas à gérer sa commune, isolée dans sa presqu'île, "droite dans ses bottes" les bras ballants, mais aussi à nouer et entretenir des relations constantes avec les élus des communes voisines, et tous les décideurs.
Mme le Maire aurait du informer ses administrés, et alors nous aurions pu faire cause commune pour défendre les intérêts croisicais.
#3 - Le 29 janvier 2011 à 08h37 par arcroazig, Le Croisic
Toute l'ambiguïté de notre maire et de son équipe se trouve à nouveau en évidence.
On privilégie le tourisme au détriment de l'emploi et l'on s'étonne quand la criée bat de l'aile ou que l'hôpital nous quitte.
Pour le tourisme on construit et on vend les biens patrimoniaux pour permettre à des promoteurs de construire encore plus pour le tourisme de futurs résidents retraités.
Dans le même temps l\'emploi salarié est obligé d'aller vivre dans l'intérieur des terres pour se loger à des prix en adéquation avec les salaires.
Assez d\'hypocrisie, vos larmes devant le départ de l\'hôpital ne trompe personne.
#4 - Le 03 février 2011 à 08h20 par Clyde, Le Croisic
Suite à la réaction d'un syndicat pour la défense de l'hopital du Croisic, pourquoi pas une action commune pour:

-Défense du patrimoine ( Abandonné par Mme le Maire )

-Défense de l'hopital du Croisic ( Abandonné par Mme le Maire )

-Maintien des jeunes sur notre commune ( Abandonnés par Mme le Maire )

Etc .......

La liste est longue, il est vrai qu'il est trés rare qu'une politique donne autant de résultats négatifs en 3 ans.
#5 - Le 04 février 2011 à 09h04 par Le Croisic Solidaire, Le Croisic
Tout se négocie: les relations avec le conseil général et le Maire de La Turballe, avec le Ministère de la Culture,
avec le Ministre de la Pêche, mais aussi avec le Directeur de l'Hôpital. Il ne doit pas y avoir d'états dans l'état au niveau d'une Commune.Y aurait-1l une volonté d'en haut de diviser (en rognant les pouvoirs du Maire)pour mieux régner!
#6 - Le 05 février 2011 à 06h48 par Clyde, Le Croisic
Vous avez raison de dire tout se négocie, notamment avec le Maire de la Turballe ( voir plus en 2012, il faut déja y penser Mme le Maire ) ou le conseil général.
Mais comment peut on espérer obtenir des avancées de ces acteurs économiques pour notre commune, aprés certaines déclarations, pas toujours protocolaire, de Mme le Maire ou des adjoints dans la presse au sujet de ces personnes.
#7 - Le 05 février 2011 à 12h39 par Clyde, Le Croisic
Mme le Maire fait encore un point de presse pour couper court aux rumeurs.
Les rumeurs selon lesquelles la médecine et la convalescence ferment à l'hôpital du Croisic.
Mme le Maire fait donc un point de presse pour confirmer des rumeurs.
Si Mme le Maire fait un point de presse à chaque fois que la vérité découle de rumeurs, on n'est pas couché.

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter