Le Croisic Infos

Michèle Quellard ne s'est pas endormie sur ses Lauriers

Le maire du Croisic a annoncé au conseil municipal que l' Agence Régionale de Santé a donné son accord pour conserver au Croisic une maison de retraite. Reste à préciser et à monter le projet.

Le conseil municipal était plutôt calme ce mardi soir au Croisic. Françoise Thobie rappela bien qu'il n' y avait aucune urgence à se jeter sur l'achat de la parcelle de La Pierre Longue qui va coûter 22 000 euros par an à la Commune, même si le portage financier est effectué par l'Agence foncière de Loire-Atlantique . Elle souligna aussi qu'au vu des documents, qu'elle avait finalement reçus, il était clair que la majorité avait donné des « informations erronnées », ce à quoi celle-ci répondit « c'étaient celles que nous avions eues par téléphone ». Bien qu'ayant réaffirmé son désaccord sur cet engagement pour 1 353 000 euros, l'opposition a  voté la demande de subvention rejoignant le maire avec humour : « quand il s'agit de demander des sous, on est d'accord ».

Dépense et économie

La Mairie embauche en contrat Avenir.. « Nous  avons besoin d'un peintre » confirme le maire. L'opposition vote contre, même si le coût est faible (environ 300 euros pour la commune) c'est une dépense supplémentaire, et la différence, est payée au niveau national par les contribuables a-t-elle  argumenté. Claude Decker tenta bien une sortie pour défendre le choix de Mairie et le maigre public présent aurait pu assister à un grand moment d'échange avec l'opposition pour savoir si une « économie », c'est une « dépense » réduite, ou une dépense qu'on ne fait pas. Mais le cœur n'y était pas, le maire calma le jeu d'entrée et l'opposition avait résumé sa position.
Restait le point d'embaucher ou non pour remplacer les départs à la retraite, (c'est le cas ici), Michèle Quellard soutenant qu'elle s'était engagée à ne pas remplacer « tous » les départs.

Solidarité fiscale et refus d'information

Cap Atlantique a voté son débat d'orientation budgétaire après les communes cette année. Il a été convenu qu'il prendrait  à sa charge cette année encore les parts communales correspondantes au fonds de peréquation intercommunales.
Cela ne devrait pas le cas en 2016. Et si « l'économie » pour la Commune est de 36 344 euros cette année, il faudra prévoir une « dépense » au moins 50 000 euros sur ce poste l'année prochaine à prévenu l'adjoint au finance. Gérard Lecam avait préparé un document d'information sur les données de la commune, ou il apparaissait notament qu'en terme de revenu et de fiscalité par habitant Le Croisic affiche des données comparables à celles de Cap Atlantique. Ainsi respectivement 1097 – 1036 euros pour le potentiel financier par habitant, 894-869 pour le potentiel fiscal, et 17693 – 17211 pour le revenu moyen par habitant.
Les dits documents photocopiés, furent ostensiblement distribués à la presse à la demande de Ouest-France, sauf au Croisic-infos, la communication de la Ville du Croisic lui refusant toujours tout accès à l'information (documentation, communiqués, conférences de presse etc.). Elle donne ici l'occasion de rappeler que Le Croisic la seule ville de la Presqu'île dans ce cas, une histoire « d'économies » sans doute. Le Croisic-infos salue la constance des services qui malgré les messages répétés « perdent » systématiquement les cordonnés de Média-Web bien que des relations courtoises soient établies avec les élus depuis plusieurs années maintenant. Ce nouvel incident repose l'intéressante question du pouvoir des "services" de communication dans les collectivités, sur laquelle nous reviendrons plus tard.

L'ARS a dit «oui »

Le maire du Croisic a confirmé lors des questions diverses que l'Agence de Santé Régionale a donné son accord sur l'utilité de conserver 80 lits pour l'intercommunalité pour remplacer Les Lauriers condamnés à la fermeture.
Pour Michèle Quellard, c'est pour l'instant une demi-victoire dans la bataille engagée avec les élus de Cap Atlantique. En effet, il reste à « convaincre le conseil général » et à trouver un partenaire pour « une gestion privée ».            

Auteur : LY | 24/06/2015 | 1 commentaire
Article précédent : « Le Croisic favori contre La Turballe »
Article suivant : « Conseil municipal : des échanges courtois entre majorité et opposition »

Vos commentaires

#1 - Le 28 juin 2015 à 18h03 par arcroazig, Le Croisic
Il est des événements qui donne à réfléchir: On vote sur des données précises fournis par l'élue compétentes, puis au conseil suivant, on s'aperçoit que les informations étaient erronées.
Ce n'est pas grave, c'est voté. A quoi joue t'on?
Quand aux effectifs du personnel, il continue d'augmenter, peu importe les compétences prises par CAP ATLANTIQUE, toujours plus,et encore,
Dans le cas présent, comme dis l'un de nos élus, c'est un emploi aidé,mais en fin de compte, il est rétribué par nos impôts locaux et nos impôts nationaux, Qu'est ce que cela change?

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter