Le Croisic Infos

Plaisanciers : le tarif des provisions

Ҫa grogne sur le port contre la hausse des tarifs.Gérard le Cam adjoint aux finances a donné quelques chiffres lors du conseil municipal, expliquant qu'il est nécessaire de constituer des provisions pour permettre l'entretien du port. Exemple.

« La SAEM qui gère le port est une société d'économie mixte mais elle fonctionne comme une société privée » explique Gérard Lecam premier adjoint au maire délégué aux finances, au développement économique et aux activités liées à la plaisance croisic, et  en l'occurrence administrateur délégué pour la Saem. « Un directeur a été nommé et il doit des comptes à ses actionnaires ».
Il poursuit par une démonstration :
"Il y a actuellement 462 contrats sur le port de plaisance, si les tarifs proposés sont appliqués :
45% des plaisanciers subiront une hausse de moins de 7%
4%     ..................................................de 7 à 10 %
18 %  ..................................................de 10 à 12 %
29 %  ................................................. de 12 à 13 %
3%     ..............................................de plus de 13 %

Dans cette hypothèse une provision annuelle de 45k€ serait constituée.

D'autre part le conseiller admnistrateur indique qu'une étude récente faite pour la Turballe a établi un coût de 123 € /m3 pour le dragage et le traitement des boues (qui doivent maintenent être rapportées à terre).
Ainsi le coût actuel pour des travaux équivalents à ceux de 2007 (à l'époque 500 k€) serait d'environ 1230 k€ soit plus que doublé.

Enfin Gérard le Cam termine sa leçon par un exercice d'application :
Si un plaisancier règle 1000 €/an pour sa place au port
Une augmentation de 10 % étant appliquée soit 100 €/an
Il  payera en plus 8€/mois pour son bateau.

Et de conclure « Il faut réfléchir au soutien de la SAEM dans sa décision, pas sûr que la mairie aurait agi autrement. »

29/01/2012 | 10 commentaires
Article précédent : « Criée et vente à distance : ce n’est qu’une question de semaines ! »
Article suivant : « À la SNSM, "Michel Leray" gardera le contact avec la mer »

Vos commentaires

#1 - Le 02 février 2012 à 07h57 par Cabestan, Le Croisic
Quelles informations sur les 45.000 euro et le MILLION que devait recevoir la mairie ?
La mairie ne communique pas sur ces deux points !
#2 - Le 02 février 2012 à 11h10 par Cabestan, Le Croisic
Je reprends le propos de monsieur Le Cam :

Si un plaisancier règle 1000 €/an pour sa place au port
Une augmentation de 10 % étant appliquée soit 100 €/an
Il payera en plus 8€/mois pour son bateau.


Pourquoi pas parler du sexe des anges !
#3 - Le 02 février 2012 à 23h59 par sous marin, Le Croisic
A raison de 8€ par mois d'augmentation par jour cela fait sur un mois de 30 jours 0.2666666666 cts d',€ c'est supportable quand on a un bateau !!!!!!!mais c'est vrai que les 45.000 le million ????? le million! le million le million!!!!!
#4 - Le 03 février 2012 à 10h32 par UNO, Le Croisic
8€ par ci 2€ par là etc. etc....la litanie est longue, c'est jamais beaucoup mais c'est tout le temps. Il est vrai que nous avons la "chance" d'habiter le Croisic (Si j'aurais su!)!.

C'est toujours la même technique de nos gouvernants:
"C'est pas beaucoup tout de même, vous pouvez bien payer ça!!!"
Et les impôts c'est pas fini, je veux bien me serrer la ceinture mais je ne veux pas être le seul et surtout je refuse toutes ces dépenses somptuaires et injustifiées du haut en bas de l'échelle de nos gouvernants.
Je ne me plains pas, mais mon argent, je ne l'ai pas volé mais gagné et durement comme beaucoup d'autres.

Je suis juste un peu fatigué d'être toujours pris pour un "cochon d'payants".
Il est vrai que l'argent n'est pris qu'à ceux qui en ont, aussi pourrais t'on au moins nous dire merci.
#5 - Le 03 février 2012 à 21h28 par Gaston, Le Croisic
Bon Fatigué est las de payer des impôts.
Mais ses impôts - et le miens - servent à payer les dépenses dispendieuses de la mairie dans beaucoup de domaines...
Et pendant ce temps là madame roule en carrosse Mégane à injection fiscale.
#6 - Le 04 février 2012 à 06h51 par Clyde, Le Croisic
Dans un journal régionnal du 7/05/2010, nous pouvons lire que les plaisanciers s'inquiètaient déjà d'une révision des tarifs du port avec la création de la SEM.
En réponse à leur inquiétude Mr le premier adjoint répondait notamment :
"...Par ailleurs, la ville, en intégrant la SEM, aura son mot à dire sur la gestion, elle défendra les intérêts croisicais dont la plaisance.etc...."
En conséquence des augmentations annoncées et de la réponse de Mr le 1er Adjoint dans l'article cité ci-dessus, la Municipalité est elle en accord avec ces augmentations puisque celle-ci a son mot à dire!!!!!
#7 - Le 06 février 2012 à 09h45 par antiraleur
Les pôvvvvvvres plaisanciers...
#8 - Le 06 février 2012 à 22h00 par Dorothée, Le Croisic
Voyons comment un VERRE de TERRE peut-il militer pour l'incinération qui détruit son fonds de commerce.
#9 - Le 06 février 2012 à 23h20 par UNO, Le Croisic
Selon un rapport transmis au ministère adéquat en 2007:
Il existerait en France 9000000 bateaux de plaisance dont 160000 habitables de plus de 6m.
En France la plaisance donne du travail à un peu plus de 45000 personnes. L'industrie nautique de plaisance exporte dans le monde entier environ 61% de sa production.
En France il manque encore 54000 places de port pour un développement convenable de la construction navale qui, a elle seule, génère un chiffre d'affaire de 1140 M€ en augmentation de plus de 3% par an.
Alors je forme des voeux pour que tous ces vilains propriétaires de "Yôtes de lusque" puissent dépenser toujours plus.

Mentalité bien franchouillarde de reprocher a ceux qui ont plus que soi d'avoir plus que soi.
Je suppose qu' ANTIRALEUR possède lui aussi, au moins, un ordinateur qui n'est pas spécialement un objet de première nécessité mais au contraire dénote, à minima, une certaine petite aisance. Personnellement je paie des impôts chaque jour trop lourds et que j'aimerais voir dépenser de façon plus responsable par des gouvernants soucieux d'un argent qui n'est pas le leur.
#10 - Le 07 février 2012 à 08h17 par petit monsieur, Le Croisic
Dans les villes, on se bat contre les voitures ventouses, le parking est payant et limité, tout le monde râle mais il y a des places!!
Pourquoi pas un tarif des ports de plaisances inversement proportionnel au nombre de sortie du port. (la moyenne de jours de sortie s’élèverait à 3/4 jours par an)
Pour ceux qui utilise chaque semaine leur bateau pour le sport ou le loisir, cela ne serait pas un problème.
Pour les autres, il existe les ports à sec à utiliser ou à créer.

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter