Le Croisic Infos

Projet sans budget : bronca de l'opposition

Le conseil de ce 29 octobre ne proposait que onze délibérations, il a duré un peu plus de deux heures et a traité surtout d'urbanisme.

Au Croisic c'est quelquefois un peu « sport », dans les échanges entre majorité et opposition. Ce lundi soir en tête d'affiche : approbation du PLU et du projet d'aménagement du lotissement du Puigaudeau.
 

Un PLU très réussi

Il faut approuver le PLU : soit les changements apportés au dossier arrêté pour tenir compte des avis recueillis auprès des personnes associées et consultées, et des observations formulées lors de l'enquête publique. Claude Verneau (opposition) demande plus de précision quant aux zones N (naturelles) des espaces paysagers stricts et espaces paysagers évolutifs. « Cela a été précisé pour les applications » lui répond-on.  Le conseiller veut « la définition ». Strict : rien n'est possible mais « évolutif ? ». On revient au code de l'urbanisme aux espaces paysagers remarquables. Et c'est à chaque commune de préciser. « Ça va laisser une interprétation possible, surtout en zone N ».
Michèle Quellard : « on ne change rien ». « Nous n'avons pas eu de remarque là dessus » ( Bruno Schmidt en charge du PLU). Claude Verneau indique aussi  qu'il aurait été plus simple d'arrêter le plan de circulation avant le PLU, et  fait part de sa satisfaction de voir conserver en zone N la zone prévue en AUr (à urbaniser rapidement).
Maryannick Rousset (adjointe à l'urbanisme) transmet les félicitations de cap Atlantique à la fois pour le déroulement et des études et pour le résultat : « c'est un PLU, très bien mené, très réussi ». Contre 6.

Tollé de l'opposition

La décision modificative n° 7 au budget est présentée par Paulette Clemensat . C'est l'annonce de « pour ne pas retarder le projet du lotissement Puigaudeau les études (147 000 € sont imputées sur le budget principal et seront ensuite imputées au bugdet annexe » qui relance la question récurrente .
« Pourquoi n'avez-vous pas bâti le budget du lotissement ? Demande Françoise Thobie . On a tout par petits morceaux ». « Vous aurez ça en janvier » répond Michèle Quellard.

On passe sur la litanie des admissions en non-valeurs (les créances qui ne pourront être recouvrées), et une remarque technique sur un titre prescrit de Françoise Thobie. Suivront les tarifs de l'office de tourisme, le remboursement d'une concession au cimetière, un marché public pour renouveler le mobilier urbain, et les interrogations sur la définition de « pile ou face » des panneaux et de l'usage pour la mairie des faces « avant » pour ses communications pour quelques panneaux. Le choix d'implantations d'emplacements de parkings autour du presbytère est discuté par Bernard Cambier.
Arrive la question de l'approbation du projet d'aménagement du lotissement du Puigaudeau et du dossier de consultation des entreprises pour un total de 1 365 591,41 € HT.
Claude Verneau demande des précisions, « il s'agit d'un aménagement d'ensemble » lui sera-t-il répondu.
On ne parle « que des aménagements du lotissement, on ne va pas dans les parcelles »  On dessert les 44 lots. Paulette Clemensat précise : «il s'agit d'un aménagement de  zone ».
Les terrains ont une surface de 320 m 2 en moyenne, 42 lots sont affectés aux primo-accédants. Une idée du prix des parcelles ?
« Oui, on a une moyenne plafond de 195 €/m2 , on leur a donné le prix qui les satisfait » répond le maire qui ajoute que le conseil général n'a pas répondu à la demande de subvention.

Et pour Saint-Jean-de-Dieu ? « Pas de réponse ce soir, nous sommes en négociation ».
Eric Mahé rappelle les valeurs connues sur le projet « soit un total de 4 360 000 € à peu près ? » «Oui répond le maire et nous gardons une réserve foncière de plus de 7 000 m2».

Claude Verneau s'étonne de ne pas avoir de plan de circulation et  pour lui les parkings ne sont pas suffisants. « Il n'y a aucun problème de stationnement, chacun disposera au moins un garage et parking devant, par habitation, plus des parkings supplémentaires par secteur ».
Il souligne que le budget définitif est fait, et  remarquer que « les acquéreurs ont le prix de vente (et tant mieux !), alors que nous ne le connaissons pas ». Il répétera « qu'un budget, n'est pas définitif, il peut évoluer ». 6 contre.


Michèle Qellard tentera - en chuchotant presque - un commentaire sur le vote. Elle « trouve dommage » que l'opposition « ne vote pas ce projet pour nos jeunes ».
Tollé général de l'opposition « non !» ,ca suffit ! Ce n'est pas contre le projet !»
« C'est un beau projet ! C'est un beau projet ! Mais les Croisicais ne savent pas combien ça leur coûtera ! Il faut qu'on approuve, il faut qu'on donne un chèque en blanc ! Vous n'aviez qu'à faire un budget, et bien non ! » tonne Françoise Thobie.




 

Auteur : LY | 30/10/2012 | 1 commentaire
Article précédent : « La Mairie répond au Club de réflexion »
Article suivant : « La Mairie assigne en justice l’ancienne association Office du tourisme »

Vos commentaires

#1 - Le 04 novembre 2012 à 20h13 par Julien, Le Croisic
A lire ce compte-rendu, il semble que peu de conseillers municipaux avaient des remarques à formuler sur le PLU. Peut-être n'ont-ils pas lu le document?
Sur le lotissement du Puigaudeau, je suis ébahi par le manque de transparence sur le budget. Et pourtant les sommes en jeu sont importantes.
Tout est ficelé et nous n'avons pas les chiffres.
C'est à désespérer face à tant d'inconséquence et d'amateurisme de cette équipe!

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

 Publicité
Audiences annuelles des sites du réseau Media-WebSalon Chocolat
 Twitter réseau Média Web
Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter