Le Croisic Infos

« Règlement de comptes à O.K Corral » à l’AG du cinéma Le Hublot

Alors que s’achève la superbe exposition consacrée à Claude Chabrol, le cinéma Le Hublot a joué un véritable mélodrame et suspens lors de l’assemblée générale de l’association, ainsi qu’en coulisse. Au générique de fin, Lilane Métivier, la présidente, disparaît de la distribution, et Michel Frappier endosse le premier rôle. Scènes de ménage et week-end d’enfer au cinéma.
Liliane Metivier l’inauguration de l’exposition Chabrol.
Liliane Metivier l’inauguration de l’exposition Chabrol.

Assemblée générale, samedi matin à 10 h 00 (lecroisic-infos n’ayant pas eu le droit à son strapontin à la différence des autres organes de presse), ce n’est que passé 15 h 00 que la séance a finalement été levée… Sur un vote pour pourvoir au tiers sortant du Conseil d’Administration suspendu, de jolis noms d’oiseaux à la Hitchcock, des menaces de démissions, et une belle pagaille. Difficile de faire la lumière dans cette affaire de salle obscure, lorsque les uns s’estiment légitimes et que les autres crient au complot, tout cela avec des secrets aussi bien gardés que ceux de la Licorne du Capitaine Haddock.
Le malaise, semble-t-il, est profond, puisque des tensions apparaissent régulièrement depuis quelques mois, l’équipe en place étant souvent jugée trop proche de la majorité municipale, présidente et directeur en tête. Le vote et renouvellement du tiers sortant ont donc mis le feu aux poudres lors de ce jour le plus long. Le CA de l’association Le Hublot est composé de 12 membres. Trois sortants se sont représentés, un n’a pas fait acte de candidature (Monique baronchelli), mais  cinq autres candidats se sont présentés, soit huit candidats pour quatre places… Un fauteuil pour deux, bien plus passionnant que les cantonales.
Pas piqué des hannetons, le dépouillement a provoqué l’hilarité d’une partie de la salle : 29 bulletins portant les trois mêmes noms pour quatre places, rappelons-le. Jacques Tanguy, Ghislaine Gaudet et Laurent Guidez sont les heureux gagnants de cette majorité « spontanée » et soutenue par la mairie selon des opposants qui ont vu leurs voix se disperser, comme c’est souvent le cas dans les associations avec des bénévoles plus passionnés que politiques. La suite, c’est un scénario connu : la ficelle est trop grosse pour nombre d’adhérents, « Ca sent la magouille ! ».
Après quelques échanges d’invectives, Nathalie Rosenblum, très active dans les animations mises en place par le cinéma, décide de jeter l’éponge pour protester. Le vent tourne pour les putchistes et la présidente, Liliane Métivier, annonce également sa démission. Le poulet tourne au vinaigre, l’élection est suspendue, et le CA se retire pour trouver une solution, en vain. Entracte pour la soirée de samedi avant une seconde séance pour les administrateurs, dimanche. Démission confirmée pour la présidente dans une ambiance de festival de Cannes avec Maurice Pialat palme d’or, et élection de Michel Frappier au poste. Ce dernier s’attache à composer un bureau de compromis, histoire de finir sur un happy end. Geoffrey Bénigué, subdélégué à la culture, sera selon toute vraisemblance son vice-président. Une affiche et un casting qui promettent, ne reste plus qu’à le soumettre à la critique, et attendre la suite, bien entendu.

Auteur : YD | 27/03/2011 | 9 commentaires
Article précédent : « Jean-Eric Lagesse : « Mais que s’est-il donc passé au Hublot ? » »
Article suivant : « Les plaisanciers naviguent dans les remous de la SEM et du projet éolien »

Vos commentaires

#1 - Le 28 mars 2011 à 13h16 par celui-là, Croisic
Bonjour,

Quelques petites précisions : vous commencez votre article en précisant que vous n'étiez pas présent, alors je me demande comment vous avez pu avoir toutes ces informations erronées.

Et je vous rappelle que vous n'aviez pas besoin d'invitation pour venir puisqu'une AG est ouverte à tout le monde et que les journalistes l'ont su par voix de presse.

Ensuite je serai curieux de savoir d'où vous pouvez sortir ce nombre de 29 bulletins identiques qui ne correspond à rien, mise à part au nombre de voix qu'ont eu Roland Bettini et Jacques Tanguy

De plus je suis attristé que certains bénévoles voient plus leur intéret que l'intéret des spectateurs et que lorsque Mme Métivier Liliane a annoncé sons envie de ne pas se représenter comme présidente, au vu du comportement de certaines personnes. Une petite équipe a tout simplement applaudi ! Alors que Mr et Mme Métivier ont passé plus de 3 ans à prendre de leur temps pour faire du cinéma du croisic un point statégique de la culture croisicaise.

Et ce même jour Mme Rosenblum Nathalie a annoncé qu'elle démissionnait (comme d'autres) pris de colère, et à insulter la vice présidente. Puis hier elle s'est présenté comme secrétaire et tout ça pour finir par me dire hier après-midi qu'elle n'aurais pas le temps de s'en occuper.

Maintenant Mr le journaliste je pense qu'il serait intéressant pour vous d'avoir plusieurs sons de cloche...
D'autant que le cinéma va bien même trés bien et que tout ça reste juste une querelle de cour de maternelle.
#2 - Le 28 mars 2011 à 15h27 par lexilé, Le Croisic
et cela continu!!!! quand je vous le disais "le Croisic petite cité de mauvais caractère "Quand va t il y avoir des articles positifs ds les journux concernant ce bourg?il fut un temps le foot faisait des eclats (DH je crois) l'office di tourisme s'exportait ds de nombreuses villes de France avec de très jolis succés.etc etc ...et maintenant?même le cinéma se barre en sucette.... etles frais de fonctionnement du ciné????? croisicais réagissez et la prochaine fois ne vous trompez pas de bulletin et pensez à réintégrer le bénévolat avec des personnes sincères honnêtes et sans arrière pensée politique et surtout ne pas se laisser aveugler par des soi disant. ou des psudos artistes. ok?
#3 - Le 28 mars 2011 à 18h07 par Daniel Yoann, Le Croisic
@ Celui-là,
Bonjour. Vous êtes curieux en effet, et je trouve cela parfaitement normal. Je vous répond sur quelques points :
- Concernant notre non-présence à l'Assemblée Générale : Ce n'est pas vraiment une surprise lorsqu'il y a des situations de crise que nous ne soyons pas invité, notre média ne pratiquant pas la langue de bois et étant ouvert aux commentaires. Je précise juste que quand le cinéma souhaite faire de la promotion, il sait où nous trouver et communiquer, et ce fut le cas à de très nombreuses reprises. J'espère que cela perdurera.
- Pour le fond, mes informations sont regrouppées et recoupées par plusieurs sources. c'est mon métier. Votre exposé n'est pas loin du mien. Je ne me permets de prendre partie dans mon article : les conflits de personnes sont raremet très constructifs, et en ce sens, je partage vos conclusions.
- Les sons de cloche : j'ai tenté vainement tout au long de ce dimanche de joindre Madame la présidente, en vain, et d'autres personnes qui à ma connaissance faisait partie de son équipe. On peut comprenre que dans ces cas-là, les bénévoles ne sont pas toujours disponibles.
- Les sons de cloche (suite) : les médias et le notre en particulier sont interactifs et réactifs : droit de suite, droit de réponse, informations complémentaires, débat avec les commentaires, les opportunités sont nombreuses pour chacun puisse y exprimer "sa vérité"
Nous donnons notre ton, nos informations. L'article et le débat vous appartiennent ensuite.
Merci pour votre participation, en espérant avoir répondu correctement a vos questions. Bon courage au Hublot puisque vous semblez être un des bénévoles de ce bien beau cinéma associatif.
Yoann Daniel.
#4 - Le 29 mars 2011 à 07h30 par Virgil, Le Croisic
Bonjour ou bonsoir,

bon, est que je doit rigoler ou seulement rire ???
sincèrement tout ça semble bien ridicule.... et en même temps triste
#5 - Le 29 mars 2011 à 09h39 par rosenblum, Le Croisic
Tiens, curieux, le mystérieux "celui-là" me met en cause...mais ne signe pas son message !
No comment.
Si la phrase que je viens d'écrire est considérée comme une insulte, cela regarde celui qui la lit.
Je n'ai insulté personne. Ma réaction lors de l'Assemblée Générale, comme d'autres, est liée à une très profonde déception sur les conditions des élections. Les résultats sont eux indiscutables. Ce sont les conditions qui m'ont accablée. J'ai accepté de rester finalement au CA, à la demande de beaucoup d'adhérents, et m'acquitterai le mieux que je peux de mes fonctions de secrétaire, poste que j'ai accepté d'assurer provisoirement.
Signé : Nathalie Rosenblum
#6 - Le 29 mars 2011 à 16h18 par Cendrillon, Le Croisic
Bonjour

Quelques précisions, en effet, n'étant pas présent vous semblez bien renseigné sur certains points.
En tant que journaliste vous devriez savoir que toute personne peut assiter à une AG.
Concernant le reste j'ai aussi une profonde déception quant au manque de respect du comportement de certains.
Il me semble aussi qu'avoir plusieurs sons de cloche est préférable avant d'émettre des critiques.
En effet il y a eu des insultes, mais tout cela est bien dommage pour cette belle salle du Hublot qui est appréciée du public et qui je l'espère continuera de l'être, par respect déjà pour ceux qui se sont battus depuis 1991 pour qu'elle le devienne.
#7 - Le 29 mars 2011 à 22h43 par celui-ci !
Mais quel pirate... celui là
#8 - Le 31 mars 2011 à 11h33 par bettini roland, Le Croisic
Ce que je trouve dommage, c'est que les personnes mises en cause lors de cette AG aient la mémoire courte et souffre d'autisme sélectif. Comment peuvent ils se dire surpris alors que la même chose c'est passé au mois de septembre (hé oui la presse n'avais surtout pas à être au courant)
j'ai participé à la réunion de crise du dimanche matin, après un tours de table où il ne fut question que de l'image donné face au maire et à la presse, pas un mots sur nos bénévoles en colère, j'ai eu la parole et leur est fait remarqué que lors des deux clashs ce sont les bénévoles qui demandais du changement et une reconnaissance(oui je sais, bénévole vous êtes là, comme on nous l'a déjà dis, que pour remplir des cases et faire vos séances) mais on m'a juste dis que je ne représentais pas les bénévoles et que le problème ne venais pas de là (zic!) on continue dans le même mépris. J’ai donc décidé de ne pas entrer dans ce CA car personnellement je fais passer mes idées avant mes titres. J’ai proposé au CA entier d'écouter les bénévoles et de démissionné en bloc qu'on puisse repartir sur des bases saines mais bien sur, ces gens élus de leur bon droit on refusés...
Devant l'article de ce jours de notre ex-présidente larmoyante et qui à perdu toutes ses belles paillettes, j'ai également pris la décision de démissionner totalement de l'association, j'irais plutôt proposer mes services au cinéma du Pouliguen qui même s'il ne gagne pas d'argent savent eux, encore parler de cinéma sans trop en faire.
signé: Roland Bettini
#9 - Le 01 avril 2011 à 09h26 par Mamie
Merci Mme Méthivier pour toute la considération que vous nous portez à nous, les petites grands-mères, dans votre article de Presse-Océan paru le 31 mars, comme vous avez toujours su le faire pendant votre présidence, n'est-ce-pas ?
Mais rassurez-vous, les petites grands-mères ont évolué au rythme du cinéma sans perdre leur état d'esprit.
Et n'oubliez pas que ce sont les petites grands-mères (et petits grands-pères) qui font tourner aussi Le Hublot, car il y a quand même une soixantaine de bénévoles taillables et corvéables pour faire les permanences et assurer ainsi la pérennité du cinéma et pas seulement une bulle de 4-5 personnes.
Et maintenant, "Silence, ça tourne".

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter