Le Croisic Infos
  • 2020

Réunion publique le 14 avril

Adeline L’HONEN, Maire et Conseillère Régionale, et l’ensemble du conseil municipal invitent la population batzienne à venir assister à la réunion publique qui se tiendra le lundi 14 avril à 18 h 30 à la Salle des Fêtes.

Cette réunion permettra de présenter les élus référents des différents quartiers du bourg et des villages, les domaines d’intervention rattachés à chaque élu et d’échanger autour des projets à venir. Elle permettra également d’initier la mise en place des commissions extra-municipales.

Un verre de l’amitié sera offert par la Municipalité  à l'issue de la réunion.

11/04/2014 | 4 commentaires
Article précédent : « Batz-sur-Mer de retour en zone bleue »
Article suivant : « Batz-sur-mer : les voeux d’une femme de caractère »

Vos commentaires

#1 - Le 01 octobre 2015 à 19h34 par lepetitbourgbatzien, Batz Sur Mer
Voila bientôt 18 mois que la nouvelle municipalité a pris les commandes et, fait est de constater que le bien vivre ensemble fonctionne à pleine vitesse.
Après avoir pratiqué un lavage en profondeur au sein même de l'administration municipale ; tous les services ont eu droit à un coup de balai à tel point que certains postes ne sont toujours pourvus!
Maintenant que la saison estivale est bien finie, il convient n'en déplaisent à certains de faire un point de situation. L'opposition étant inexistante depuis les élections malgré les dires de certains qui juraient pourtant de suivre l'évolution de la situation. La mandature actuelle a donc table rase pour dérouler son vivre ensemble, en réalité une coquille bien vide au regard des courriers transmis en retour suite à des questions diverses. Réponses plus que laconiques ; du style ; si le feu d'artifice 2015 n'était pas à la hauteur des années précédentes et bien allez voir ailleur, ou encore suite à des problèmes de stationnement lié au réaménagement du bourg, la faute étant reportée sur la municipalité précédente. Bref air connu responsable mais pas coupable.
En conclusion, rien que ces simples faits, vérifiables sans problème, me permettent de douter du bien fondé de ce vivre ensemble voulu certe par certains et certaines, mais aujourd'hui bien loin de la notion même du bien vivre ensemble : Ecouter Comprendre Partager...
Le temps des bisounours est bel et bien fini, n'en déplaisent à certains. batziens et batziennes
#2 - Le 18 octobre 2015 à 18h23 par cormoran, Batz Sur Mer
Pour répondre au petitbourgbatzien

L'opposition s'est quand même réveillé lors du dernier conseil municipal, en espérant les voir intervenir plus souvent notamment lorsqu'ils se font attaquer sur le bilan de l'ancienne équipe qui n'a soi disant rien fait depuis 10 ans
Mais c'est tellement plus facile que de mettre en place leurs projets qui n'en doutant pas auras du mal à voir le jour dans les 4 années restantes
#3 - Le 02 janvier 2020 à 21h44 par Prise de conscience, Moutonland
Je constate que les internautes désirant s’exprimer sur Batz-sur-Mer sont obligés d’utiliser de vieux articles, je fais donc de même !
Avec les élections municipales qui approchent, les élus déballent leurs petites phrases assassines par voie de presse, sans qu’il soit possible aux lecteurs et citoyens de s’en faire une opinion objective, puisqu’il n’y a à chaque fois aucun principe du contradictoire.
Aussi, me souvenant d’une petite phrase de Mme L’Honen critiquant une élue de la minorité de faire preuve de peu de respect envers les citoyens qui l’avaient élue, par son absence récurrente aux conseils municipaux, j’ai décidé de calculer le taux d’absence de tous les élus en fonction de la durée de leur mandat.
J’ai fait un calcul stricto sensu arrêté au dernier conseil municipal du 18/12/19, sans prendre en considération le fait que les élus absents peuvent donner leur pouvoir ou qu’ils peuvent être absents pour des raisons médicales ou familiales.
Cela peut être contestable, puisqu’on peut dire qu’un élu qui est absent mais qui donne son pouvoir participe tout de même à la prise de décision démocratiquement, sauf que je peux vous donner l’exemple de Mr Lemaître dont le taux d’absence est de 85.71% (12 absences sur 14 conseils municipaux), qui a certes presque à chaque fois donné son pouvoir, mais dont on ne peut décemment, dans ces conditions, considérer qu’il participe à la prise de décision démocratiquement, puisqu’il n’entend pas les discussions qui ont lieu avant que les décisions soient votée et que lui-même ne peut intervenir suite à ces discussions.
On peut aussi contester mon mode de calcul, sur le principe qu’un élu malade n’est pas responsable de son manque de participation démocratique aux décisions qui sont prises au nom des citoyens. C’est le cas de Mr Séverin qui a un taux d’absence de 100% du fait qu’il était souffrant.
.../...
#4 - Le 02 janvier 2020 à 21h50 par Prise de conscience, Moutonland
Cependant, ces 2 exemples montrent à quel point cela peut fausser la considération de penser qu’un élu absent participe tout de même à la prise de décision démocratiquement au nom des citoyen qui l’ont élu, et c’est pour cette raison que j’ai décidé de faire un calcul stricto sensu que voici :
Nom de l’élu (e) Son taux d’absence
Mr Séverin 100,00% Mr Romillat 15,55%
Mr Lemaître 85,71% Mme Saffar 13,33%
Mme Guérin 57,78% Mme Gautron 13,33%
Mr Clautour 55,55% Mr Fournier 13,33%
Mme Naud-Lehuédé 48,78% Mr Nicol 11,11%
Mme Roshdi 44,44% Mr Malary 8,89%
Mme Bourasseau 35,71% Mme Pincini 8,89%
Mme Hervé 29,41% Mr Fourcadier 8,89%
Mr Vidil 28,89% Mr Voisin 8,57%
Mme Nicol 25,00% Mr Hellegouarch 6,67%
Mr Chossat 24,44% Mme Provost 6,45%
Mme Schaeffer 20,00% Mr Favreau 2,22%
Mme Joffraud 15,55% Mr Lemasson 0,00%
Mme L’Honen 0,00%
On peut donc constater qu’en tête de peloton de l’absentéisme des élus, il n’y a pas que des élus de la minorité, mais aussi des élus de la majorité, et que Mme L’Honen pourrait ainsi éviter ses petites phrases assassines en commençant par balayer devant sa porte.

On en a marre de la mesquinerie, de l’autosuffisance et des règlements de compte des élus de Batz-sur-Mer qui dure depuis plusieurs années. On se souvient du rapport de force effectué par les partisans et élus de Mme Rival en 2008, et encore dernièrement en 2014 du crêpage de chignon sur le parvis de la salle des fêtes lors des réunions d’information de ces mêmes élus qui s’étaient scindés en 2 listes. Mme L’Honen n’a pas su faire mieux et le départ de certains de ses colistiers n’y est pas étrangé.

Aussi j’ai un peu peur en voyant que dans la liste de Mme Naud-Lehuédé il y a un petit reste de ces partisans radicaux, nostalgique de l’époque « Rival » où l’on devenait élu pour certes travailler pour l’intérêt général, mais aussi au passage faire fructifier ses biens fonciers ou en acquérir à moindre coût pour le revendre ensuite plein tarif, lors de révisions du PLU.

Le tout en bétonnant et bitumant grassement la commune, car tout le monde se souvient du projet de révision du PLU de 2005, avec le projet d’urbaniser de larges zones comme l’ancienne zone maraîchère par derrière la baie du Grand Mathieu, une autre le long du chemin de Cancornet, la zone en face de la baie du Carbonet a elle été urbanisée de même que la zone de la pigeonière, il y avait aussi un projet d’urbanisation d’une zone NAa au sud-est de Kermoisan, le projet d’une résidence pour personnes agées qui a été réalisé rue des Tamaris, le projet de création d’un parc résidentiel à St Nudec et le projet d’un golf dans la coupure verte, je cite : « Cette zone actuellement occupée par des surfaces agricoles en friche pose des problèmes d'entretien. Néanmoins, son maintien est réaffirmé et est obligatoire dans le cadre de la Loi Littoral. Un projet de golf rustique tenant compte des contraintes environnementales est envisagé sur environ 50 hectares. Il permettrait ainsi de mettre en valeur et de gérer les terrains actuellement gelés par la coupure d'urbanisation par une gestion douce et écologique du milieu naturel, ainsi que de réduire le potentiel dangereux au titre des incendies en période de sécheresse. La commune a lancé une étude hydraulique d'ensemble qui permettra d'étudier l'écoulement des eaux de manière à récupérer les eaux de l'émissaire de Livery pour arroser les terrains sans consommer inutilement de l'eau. », quand on constate que seulement 14 ans plus tard nous avons été en restriction d’eau, il est heureux que ce projet n’ai pas vu le jour ! c’était une aberration, mais l’équipe de Mme L’Honen n’a pas fait mieux si ce n’est le PEAN que Mme Rival avait refusé en 2013 lors d’un conseil de Cap Atlantique, car elle a bitumé à outrance certaines rues de Batz, les parkings de la rue de la gare ne sont pas mieux ni même la rue de Trémondais, bon Mme Rival avait fait de même en minéralisant tout autour du musée, la grande rue, la rue du Four avec ses larges trottoirs vides pendant que le cycliste peinant à monter la côte se fait sucer la roue par les bagnoles et poids-lourds, la route de la côte avec le chapelet de potelets dangereux qui rétrécissent l’espace réservé aux piétons qui du coup circulent sur la bande cyclable en gênant les cyclistes.

Franchement, j’espère qu’un jour on aura à Batz-sur-Mer des élus qui sauront urbaniser de manière fonctionnelle et légale, tout en sachant garder une qualité esthétique sans détériorer les espaces publics et par voie de conséquences les biens privés limitrophes.

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web Régie par : Agence de presse et marketing Images & Idées - images-et-idees@mail.ch CH 1847 Rennaz
www.media-web.fr  |   Nous contacter