Le Croisic Infos
  • 2020

Tour de France 2019 : Le chemin est encore long pour Alaphilippe

Pau le 19 juillet 2019
Avec le contre la montre individuelle, qui a lieu ce vendredi 19 juillet, le plus dur arrive pour Julian Alaphilippe, maillot jaune du Tour de France 2019. Le cycliste, meilleur grimpeur du Tour 2018, surprend tout le peloton étape après étape par sa fougue et ses ressources physiques et mentales à toute épreuve.

Baroudeur solide, qui n’a pas peur de faire des descentes à plus de soixante kilomètres par heure, le natif de Saint-Amand-Montrond, âgé de 27 ans, est très ambitieux pour la suite de son Tour de France. Auteur d’une étape marquante avec Thibaut Pinot dans la Côte de la Jaillière, le coureur de Quickstep est maintenant attendu au tournant par les autres favoris du Tour tels que Geraint Thomas, Romain Bardet, Egan Bernal ou encore Nairo Quintana. 

Avant d’entamer les huit dernières étapes, qui s’annoncent corsées, « Alaph » compte limiter les dégâts sur le contre-la-montre individuel : « Je suis prêt à tout donner en partant le dernier sur la rampe de lancement. Avec le Maillot jaune, j'ai une bonne raison de me faire encore plus mal que d'habitude, sur un chrono exigeant qui me correspond et me plaît bien. Je suis très motivé. J'ai envie de me faire le plus mal possible pour défendre le maillot avec honneur. Physiquement, j'ai mal aux jambes comme tout le monde. J'ai hâte de tout donner » explique-t-il ce jeudi, après avoir enfiler sa nouvelle tunique de maillot jaune. Le leader du classement général, qui compte 1min12 d’avance sur Geraint Thomas, le favori pour le Tour, devra s’accrocher pour conserver son maillot jaune.

Tout devrait toutefois se corser dès ce samedi, lors de l’étape entre Tarbes et le Tourmalet. Très courte (117,5KM), cette première difficulté devra toutefois être bien négociée par le tricolore pour espérer conserver son maillot jaune. Il aura 3 cols à monter, un col de 4ème catégorie : la Côte de Labatmale (1,4 km à 6,7%), un col de 1ère catégorie :  le Col du Soulor (11,9 km à 7,8%) et un col hors-catégorie avec le Tourmalet : 19km à 7,4%. Rien que ça ! Cela devrait permettre à Alaphilippe de se jauger, que ce soit face aux cadrons du circuit mais surtout sur son physique et sa forme globale. 

Dimanche 21 juillet, une nouvelle étape montagneuse a lieu entre Limoux et Foix pour 185 km de lutte acharnée. Là encore, le coureur de Quickstep devra s’accrocher face aux attaques diverses de Geraint Thomas, Romain Bardet mais aussi Egan Bernal pour rester dans le peloton de tête. Il aura 3 cols à gravir : un de catégorie 2 (Col de Montsègur (6,8 km à 6%), et deux de catégorie 1 : Port de Lers : 11,4 KM à 7% et le Mur de Péguère : 9,3 km à 7,9%. 

La dernière semaine sera, elle aussi, très dure pour les organismes et pour le Tricolore. En effet, il enchainera des étapes difficiles entre celle du 25 juillet entre Embrun et Valloire (208km) avec deux cols hors catégorie, mais aussi, celle du 26 (un col hors catégorie) et celle du 27 (Val Thorens pour terminer l’étape, un nouveau col hors catégorie). Cette dernière étape, avant de rallier Paris, devrait alors permettre de connaître le champion du Tour de France 2019… 

22/07/2019 | 0 commentaire
Article suivant : « Stages de tennis au Tennis Club Croisicais »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web Régie par : Agence de presse et marketing Images & Idées - images-et-idees@mail.ch CH 1847 Rennaz
www.media-web.fr  |   Nous contacter