Le Croisic Infos

Un DOB et des disputes au conseil municipal

Le débat d'orientation budgétaire a été ouvert mardi soir au conseil municipal. Pour l'opposition c'est toujours l'occasion de discuter les choix.

La présentation du DOB s'accompagne dans toutes les communes du discours : « les dotations de l'État sont en baisse », Gérard Lecam premier adjoint au maire délégué aux finances, au développement économique et aux activités liées à la plaisance, est même allé plus loin annonçant « une période de disette ». Les objectifs principaux sont : « se désendetter, maîtriser les dépenses » et «donner la priorité aux investissements pour l'accession à la propriété pour les jeunes ménages». Donc il faut faire preuve de « prudence ».
 

La fiscalité

Le taux communal sera relevé de 0,5 % ce qui a fait réagir l'opposition, « sachant que les bases sont élevées n'aurait-on pas pu s'abstenir ? » interrogea Françoise Thobie. La fiscalité par habitant est de 1091€ au Croisic contre 749 € à la Turballe par exemple. Bernard Lafraise a rappelé l'origine des « bases hautes ». Le Croisic étant peu industrialisé disposait de peu de taxe professionnelle (25 % environ contre 50 % dans d'autres communes). « Il y a des choix à faire, on peut faire moins de choses ». On discute la fiscalité par habitant. « Ce n'est pas convenable par habitant principal, discute le conseiller, il faut la regarder par foyer fiscal (les résidents secondaires paient des impôts)». Au Croisic on dénombre environ 2 700 habitants en principal et 3 200 en secondaire.
«Est-ce que ce la fiscalité ne sera pas un frein à l'installation des jeunes ? » demande Éric Mahé.
« Les prestations sont importantes, ce sont des choix politiques de faire des structures enfant, loisirs, il vaut peut-être mieux payer un peu plus d'impôts et moins de transport » répond le maire.
La capacité de remboursement est inférieure à deux ans au Croisic.
 

Les dépenses de fonctionnement

Les dépenses de fonctionnement sont pointées par Claude Verneau. Pour lui elles sont « énormes », 1705 €/habitant-an contre 1216€ à la Turballe. 1462 € au Pouliguen Batz 1437. Le Croisic se place 500e sur les 36 000 communes (par ordre décroissant). Il souligne la décision de Batz-sur-mer qui a annoncé baisser ses dépenses de fonctionnement de 6 % en 2013. Pour lui il faut absolument remédier à cela. « Il faut regarder tous les postes ».
Pour les dépenses de fonctionnement, « il y a une volonté de diminuer les charges à caractère général. Depuis deux à trois ans les départs en retraite ne sont pas remplacés » répond Gérard Lecam.« Si vous avez la recette miracle » a-t-il raillé, insistant notamment sur les frais de personnel (plus de 3,5 M€). Le conseiller d'opposition rappelle qu'il a proposé des solutions qui n'ont pas été entendues.«  Comment font les autres communes ?» Interroge-t-il.

Concernant le surclassement démographique, » (20-40 000 habitants), pour l'instant il n'apportera pas de subventions supplémentaires.

 

Les investissements

Claude Verneau s'est étonné de ne pas trouver dans les grands projets d'investissement, « de plan de liaisons douces, pas de budget de rénovation pour la salle des fêtes ni pour l'église, ni pour l’installation de sanitaires publics ». « 300 000 € pouvaient être économisés sur le projet du legs Chapleau et auraient pu être affectés aux liaisons douces ». Concernant ce projet une réunion se tiendra cette semaine. L'association Decos a proposé un projet « très intéressant » a dit Thierry Blanchet qui aurait souhaité qu'elle vienne le présenter au conseil. La réponse de Michèle Quellard est « non! , nous avons notre propre projet, nous avons travaillé de façon très positive avec l'association Decos, mais il n'en est pas question».

La maison pluridisciplinaire de santé

Le prix de base prévu est de 11,5 €*m2 par mois, s'y ajoutent 30 % pour tenir compte de l'utlisation des communs pour les locaux hors cabinet médical.
Les élus devaient valider la proposition de prix des loyers des cabinets et bureaux de la maison de santé.
«Pourquoi fixer les loyers alors que nous n'avons pas validé le budget ?» Demande l'opposition avec Thierry Blanchet.
S'en suit une discussion sur la location « à la carte » qui fait que les occupants « à la semaine » ne payeront pas les week-ends et ainsi la maison perdra environ 25 % des recettes pour ces bureaux, par rapport à une location au mois si le prix est fixé au mois/m2. Encore une occasion pour Gérard Lecam et Claude Verneau d'échanger quelques compliments pour savoir qui sait compter et qui ne sait pas. Le ton monte et le maire intervient : « S'il vous plait ! ». Claude Verneau aussi, regrette de ne pas disposer des données du budget alors que la municipalité les promet depuis plusieurs conseils, et de les citer. « Vous ne tenez pas votre parole !»
« Nous n'avons pas vu le budget, nous avons le droit de le voir avant de voter le montant de loyer, pourquoi n'avons-nous pas les conventions ? Cette comédie dure depuis septembre, c'est un semblant de démocratie !». Le maire se fâche « attention à vos propos ! ».

Les rythmes scolaires

La Commune demande le report de l'application de la réforme des rythmes scolaires. Cela engage trop de changements qui n'ont pas été encore bien évalués en terme d'organisation et de coûts. Le fonds spécifique d'aide aux communes pour la mise en place de la réforme va être créé, l'effort sera plus conséquent pour la prochaine rentrée.
« C'est très confus pour l'instant » dit le maire, Pontchâteau a chiffré le coût de la réforme à 260 000 €pour 1200 enfants (au Croisic 262 enfants sont concernés), et l'État donne 50 € par enfant. « C'est un gros gros problème ».  Michèle Quellard indique que les maires de Cap Atlantique sont tous d'accord pour demander le report et de chiffrer en attendant.

Auteur : LY | 13/02/2013 | 6 commentaires
Article précédent : « Des vacances scolaires bien occupées à Batz-sur-mer »
Article suivant : « Batz : Des riverains s'opposent à la construction du nouveau poste de secours »

Vos commentaires

#1 - Le 14 février 2013 à 17h09 par Jacques Bédier, Le Croisic
Encore une fois notre grand argentier dépensier s'est distingué.
Prélever plus et dépenser plus semble être sa devise.
Il est vrai que les comparaisons avec les villes voisines démontrent la gabegie de cette équipe.
Comment attirer des jeunes avec de telles taxes!
#2 - Le 14 février 2013 à 18h27 par jp lepetit, Le Croisic
Ayant assisté à ce conseil municipal ; je crois que je peux le résumer à PLUS d’impôts , Toujours PLUS de dépenses de fonctionnement ,des décisions prises sans présentation de budget approprié,des choses cachées sans en savoir la raison,des interventions pertinentes des conseillers d'oppositions(bravo Mr VERNEAU),des précisions "arrachées" à notre Maire par l'opposition groupée,une majorité qui semble "mal à l'aise" dès que les questions posées les dérangent Mais TOUJOURS cette autosatisfaction affichée avec ces sourires de façade..Par contre des conseillers de la majorité absents sans déposer de pouvoir(bravo pour l'adjointe concernée!!!!!!!)un peu d'autorité que diable Me le Maire?
Vivement 2014 pour faire le ménage ,redorer notre blason et nous donner envie de VIVRE dans notre petite cité de caractère avec ce charme si typique
#3 - Le 15 février 2013 à 07h01 par Clyde, Le Croisic
Je lis dans un journal regionnal ce matin, que Mme le Maire a décidé de se représenter aux prochaines elections municipales, il faut bien sur attendre la confirmation par Mme le Maire.
L'espoir que je formule, en cas de sa réelection, est une meilleur écoute de l'opposition municipale ou des deux conseillers Mme THOBIE ou Mr VERNEAU.
Le spectable du dernier conseil municipale, ou malgrés des questions trés argumentées de ces contradicteurs, le débat démocratique n'a toujours pas lieu.
L'une des qualités principales d'un élu ou en régle générale d'une personne est de reconnaitre qu'il n'a pas toujours raison.
On aura certainement la justification de cet adage cet été sur un certain parking. A suivre....
#4 - Le 15 février 2013 à 14h01 par Papou, Le Croisic
Je suis d'accord avec M. Bédier.
J'ai assisté au dernier conseil municipal et j'affirme que le 1er adjoint ne connait pas ses sujets.
Des qu'il est mis en difficulté et incapable de répondre, il utilise soit l'agressivité soit la raillerie.
Pourtant le sujet est d'importance et sérieux puisqu'il s'agit de nos impôts et des dépenses de la commune.
Surprenant aussi, Mme le Maire n'avait pas son sourire habituel de représentant de commerce.
Quant à Decker, fidèle à ses habitudes, parler pour exister est son seul leitmotiv. A chaque fois ses interventions sont hors sujet.

Belle représentation des élus de la majorité!
#5 - Le 16 février 2013 à 11h28 par Marc Secher, Le Croisic
Et quand le pouvoir "divin" monte à la tête.
Au Croisic, la démocratie n'est pas respectée. Pourquoi les conseillers n'obtiennent-ils pas les documents promis?
Cela me fait penser à une partie de cartes où seuls certains connaissent les règles du jeu.
Tout est faussé par l'équipe majoritaire.
#6 - Le 30 mars 2017 à 16h42 par Drôle
ah aha, @jp lepetit "vivement 2014"

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter