Le Croisic Infos

Une chambre funéraire à Batz-sur-mer

Le conseil municipal de Batz-sur-mer a traité 26 points, ce vendredi soir. Le projet de construction d'une chambre funéraire dans le parc d'activité du Poulgot a reçu un avis favorable.

En l'absence de Danielle Rival, maire, c'est Serge Riffault a mené les débats.
Comme toutes les communes de Cap Atlantique, Batz-sur mer décide « qu'il est urgent d'attendre 2014 » pour l'application de la réforme de l'organisation du temps scolaire.

 

Chambre mortuaire

Selon le Code général des collectivités territoriales la création ou l'extension d'une chambre mortuaire est autorisée par le préfet après consultation du conseil municipal et avis du conseil départemental de l'environnement et des risques sanitaires et technologiques (CODERST).
Une demande de permis de construire a été déposée pour la construction d'un établissement composé de trois salons de présentation, d'un hall d'accueil, de sanitaires, d'une salle technique, d'un magasin, d'une salle d'exposition et de bureaux.
Le conseil est appelé à se prononcer pour donner un avis. « Il n'y a pas de chambre funéraire sur la commune, le projet répond donc à un besoin local et cantonal. L’établissement est situé dans le parc d'activité du Poulgot, donc en dehors d'une zone résidentielle », précise la délibération.

Circulation douce et prix amer

Serge Riffault explique ensuite que la piste vélo et piétons en rive du rond-point de Kermoisan sera finie pour le printemps, il reste à acquérir une petite parcelle pour un montant de 664 €, en sus les frais de notaire et de mutation. Le maire est autorisé. L'adjoint explique que le chemin passe par endroits chez des particuliers qui veulent bien céder « mais à 30 €/m2, ça coûtera moins cher de modifier le tracé ». « On n'aurait pas pu le voir avant ?» demande Pierre-Jean Pain. « C'est notre faute bien sûr, on aurait dû y regarder de plus près, on s'est fié, on a eu tort, oui ça va coûter de l'argent » répond l'adjoint.

Autorisation est donnée pour deux permis de démolir, pour une maison pour donner un accès Grande rue au futur parking municipal du pré de Saint-Clair et pour le Hangar de la Bonne Eau. Pour ce dernier « Y a-t-il urgence ? » demande un élu. « Oui, c'est vétuste, c'est squatté et il y a une grosse réserve d'eau, ça pourrait être dangereux pour les enfants, l'appel d’offres se fera pour les deux bâtiments ».

La Ville donne sa garantie d'emprunt pour trois projets : deux à Espace domicile et un à Loire Atlantique Habitat 44 soit en tout 1 700 096 €. Elle sollicite la dotation d'équipement des territoires ruraux pour deux dossiers : de la voirie pour la requalification du parc d'activité le Poull'go et des travaux de réhabilitation de la salle des sports.
 

Le prix de la culture au m2

Marie-Annick Nicol conseillère chargée de la culture propose de rénover deux tableaux inscrits aux Monuments historiques : La Vierge de douleur et Christ souffrant (Église de Saint-Guénolé).
Le coût prévisionnel total est de 7 500 €, (pour la commune de 3 775 €). Pierre-Pain estime compare les coûts et l'utilité de ces travaux face aux subventions octroyées à certaines associations, ou à la SNCM, et trouve « que c'est cher au m2 »  sourd aux arguments de ses collègues qui disent, « c'est de la culture » « c'est l'image de la commune, les touristes, c'est la première chose qu'ils vont visiter l'église ». Il conclut « il a bon dos le patrimoine !», et vote contre.

La Commune vote les subventions des associations, à noter une petite rallonge est votée pour la Croix Rouge à la demande de Martine Guerin (220 € au lieu de 160 €) et les conventions avec l'association des « Nuits Salines », « le Pardon de Saint Guénolé, le « Cercle celtique des paludiers », la  SNSM.

 

Le Moulin de la Falaise

L'association gestionnaire est défaillante, le président a démissionné, il faut trouver un autre gestionnaire en délégation de service public. Le cahier des charges est défini, un peu différent du précédent. Le moulin devra être ouvert le dimanche et former un nouveau meunier.
Le moulin est ouvert de Pâques à La Toussaint en après-midi.


Serge Riffault a annoncé en terminant que le tribunal administratif de Nantes référé a rejeté la requète des riverains concernant la construction du poste de secours.(Voir notre article http://www.lecroisic-infos.fr/batz-des-riverains-s-opposent-a-la-construction-du-nouveau-poste-de-secours-1-21-770.html ).Soulagement dans l'assemblée, quelques courts applaudissements même.

Auteur : LY | 23/02/2013 | 0 commentaire
Article précédent : « En 2014 Batz-sur-mer sera sans Rival »
Article suivant : « Le Croisic 2014 espère éveiller la vocation de conseiller municipal »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter