Le Croisic Infos

Une exposition de sensations

Chaque mois, le centre d’exposition de la Banque Populaire Atlantique accueille dans ce lieu dédié à l’art des… artistes. Ils sont six en ce mois de mai à se partager les murs de pierre.
Maeri
Maeri

Peu de visiteurs ; il faut dire que l’enseigne d’une banque en devanture ne prête pas spécialement à s’aventurer dans l’espace. Pourtant, le curieux aura bien raison de franchir le seuil de l’endroit. Un espace calme, loin de l’agitation du quai.

 

Des formes et des instants

Marie-Luce Féréol
Marie-Luce Féréol

Ici, on fait dans la classe, le moderne, le travaillé, le surréaliste, le contemporain, dans la surprise et dans l’imaginaire, dans le classique et le sourire.
Bien pratique ces deux espaces en duplex, car, sans thématique, les choix proposés sont forts différents et mériteraient, sans doute, des expositions individuelles. Néanmoins, cette diversité fait aussi la richesse du moment, celle de découvertes nouvelles au fil des pas.
« Nous, nous connaissons bien et cette exposition montre nos dernières créations » confie Mickelina Mancini.
On peut rester figé sur les voiles des bateaux qui s’encroisent ou les peintures de chevaux de Kat aux touches précises qui donnent des reflets très sensibles, remplies de lumière. Des scènes qui paradoxalement, de réalistes deviennent au fil de l’imprégnation très poétiques.
 

Récupération provocatrice

Gérard Vauselle
Gérard Vauselle

Puis, après avoir baissé les yeux devant cette fourmi et cette araignée géantes de Gérard Vauselle, les pupilles s’écarquillent et se tournent vers ses bustes provocateurs, à la fois légers et sensuels. « Fabriqués avec des matériaux de récupérations » explique la fiche technique, ce qui peut refroidir certaines ardeurs devant un fessier galbé qu’une main voudrait bien toucher.
Avant de passer à l’étage, un mur entier expose les rêveries de Mickelina Mancini. Elle dévoile son univers facilement, le monde des fantasmes et des rêves. Certaines toiles font parfois penser à du Klint, sans doute à cause de cet or qui transcende les personnages féeriques, voyageurs étranges comme, aussi ces animaux assemblés dans des scènes improbables.

Des silhouettes indépendantes

Kat
Kat

Monter l’escalier ouvre à une toute autre approche de l’étrange imaginaire de Maeri. Des tableaux sur bois, à la peinture épaisse, sombre. Ils mettent en action des silhouettes de femmes, d’enfants, on ne sait trop. Ce n’est pas apaisant, plutôt dérangeant. L’air semble plombé de silence et d’attentes ; les personnages nous tournent le dos comme si l’on devait leur parler pour qu’ils se retournent, comme s’ils n’attendaient que cela. « Le silencieux est ce qu’on ne dit pas » murmure Maeri.
Au premier, sous les poutres, tout de suite reconnaissable tant elle multiplie les expos, les toiles de Marie-Luce Férréol pour une galerie de portraits dans ces pastels flous empreints de poésie surannée. Encore une fois, apparaît comme un autre monde parallèle et pourtant si proche. Beaucoup de ces portraits montrent la femme dans des moments de vie, un travail à la spatule ou au couteau sur huile inspiré de ses voyages au Maroc et en Italie.
Enfin le second sculpteur de cette exposition Patrice Kauffmann expose un travail très épuré sur de la pierre dure ; il en ressort parfois une sorte d’ambiance africaine dans les attitudes. Le fini et le lissé de la roche permettent de faire glisser la lumière sur les formes exposées. Sur la photo, en pierre du Lot, un portrait intitulé Miss très caractéristique de la « patte » de l’artiste qui vit dans ce département.

Pratique :
Expo visible jusqu’au 30 mai. 11 heures à 19 heures, entrée libre.
* Le lieu : Salle d’exposition de la Banque Populaire, 18, rue du traict, Le Croisic.
Les artistes se relaient dans la salle pour vous accueillir…Un plus bien sympathique.


 

Mickelina Mancini
Mickelina Mancini
Auteur : JRC | 08/05/2012 | 6 commentaires
Article précédent : « Patrick Campas expose au Croisic : l’esthétique figurative »
Article suivant : « Club de modélisme : exposition 2012 à La Turballe et Mesquer »

Vos commentaires

#1 - Le 09 mai 2012 à 20h11 par Pinceau, Le Croisic
Une autre expo s'est tenue au Croisic avec le silence remarqué de ce site. Affaire de business ?


REDAC
1 Nous n'avons aucune relation commerciale avec la BPBA
2 Nous n'avons pas reçu l'information sur l'autre expo au Croisic.
Dommage car nous aimons bien traiter les expositions. Le plus simple avant d'envoyer des sous entendus c'est d'appeler la rédaction.
#2 - Le 10 mai 2012 à 12h15 par canaries
silence remarqué ce n'est pas le cas d'ouest france qui a consacré un article exclusif à une peintre qui vous est très proche.....alors business ????

Redac
Soyez clair on ne comprend rien à ce que vous insinuez quel peintre quel article quand?
#3 - Le 10 mai 2012 à 16h06 par canaries
à rédac :
mon commentaire est destiné à pinceau qui lui doit bien comprendre voir édition OF rubrique Le Croisic du lundi 7 mai (expo à l'ancienne criée)

je pense que lui aussi fait du business
#4 - Le 11 mai 2012 à 10h27 par Pinceau, Le Croisic
De pinceau à "canaries" : vous qui semblez bien me connaître, vous devriez savoir que le business ne me concerne pas comme la jalousie qui vous ronge de rancœur et de crispation.
#5 - Le 11 mai 2012 à 14h30 par antiraleur
Un de mes amis est intéressé pour exposer dans ce lieu ou à l'ancienne criée, on me dit que l’on doit payer un droit d’accrochage et un pourcentage sur les ventes à l’association lart et animation, est-ce vrai ? Quelqu'un peut-il me renseigner ?
#6 - Le 12 mai 2012 à 18h20 par petit monsieur, Le Croisic
Art et Animations est une organisation qui tente de créer des évènements.
Quand elle organise des expositions, elle demande une participation.
Maintenant ceux qui veulent exposer: doivent se rapprocher de l'association ou s'adresser à une autre association, ou encore à la municipalité.

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter