Le Croisic Infos

Une programmation « coup-de-poing » pour le festival « De la page à l’image »

Mardi dernier, Mickaël Gauthier, le directeur du cinéma Le Hublot et maître d’œuvre du festival de cinéma « De la page à l’image », accompagné par Michel Frappier, le président de l’association, présentaient la prochaine édition de l’évènement cinématographique de l’année en Presqu’île. Une programmation engagée portée par l’intérêt des grands majors de productions et distributions, avec six films en avant-première. Il reste un mois pour passer de la page à l’image.

Le créneau dans lequel s’est engouffré le festival de cinéma du Croisic est porteur. Nombre de longs métrages sont des adaptations d’œuvres littéraires, un exercice difficile puisqu’il est très délicat de livrer sa version imagée face à l’imagination du lecteur. Déception ou révélation, quelle sera la perception du spectateur ? C’est toute la sève du festival « De la page à l’image », et c’est ce qui fait sa réputation et sa renommée auprès des professionnels de l’industrie du 7e art.
Pourtant, comme en témoigne un président du jury dont on ne connaît pas encore le nom, Mickaël Gauthier, confie l’immensité de la tâche : « On travaille dessus depuis des semaines et il faut des coups de fils répétés pour convaincre les maisons de production, les réalisateurs et les acteurs de venir. Néanmoins, cette année, on peut dire que ce sont certains distributeurs qui sont venus vers nous, comme Disney et Universal Studios. On doit s’adapter à leurs exigences, mais cela ne pose  pas de problèmes. Avec tout ça, je peux dire que 2011 sera un très grand cru, mais ça n’a pas été facile ! ».
S’il ne veut pas donner le nom du président du jury, c’est que Mickaël Gauthier tient à la fonction : « Je veux un président du jury qui tienne son rôle à 200 %. Nous attendons d’avoir des assurances sur son emploi du temps. Je peux confier qu’il veut venir et qu’il est très sympa ». Une annonce sera faite très prochainement. En attendant, on peut lancer quelques paris (pour lecroisic-infos, on mettrait bien une pièce sur Edouard Baer, mais rien de sûr…).
 

7 films en compétition et en débats

Sept longs métrages, issus d’ouvrages relativement récents, seront mis en compétition. Au Hublot, on insiste beaucoup sur la primeur que les distributeurs ont bien voulu accorder au festival avec six avant-premières. Chaque projection est accompagnée d’une intervention d’un acteur ou du réalisateur, d’une animation ou d’une lecture, car « De la page à l’image », c’est avant tout un échange avec les lecteurs et cinéphiles.
D’ici au début du festival, le mardi 11 octobre, tous les livres mis à l’affiche sont disponibles dans les librairies de la région, et en particulier au « Triangle blanc », partenaire du festival. Souvent, le jeu consiste à lire les livres avant d’aller aux projections, mais l’inverse est tout aussi intéressant.
-    C’est « Poulet aux prunes » de Marjane Satrapi, avec notamment Mathieu Amalric, Edouard Baer et Jamel Debbouze, adapté de la bande dessinée du même auteur, qui fera l’ouverture du festival. C’est une comédie dramatique qui se déroule à Téhéran, en 1958.
-    C’est le film évènement d’Universal qui fera la clôture du festival, le 18 octobre. « Des vents contraires » est réalisé par Jalil Lespert, avec Benoît Magimel, Audrey Tautou, Isabelle Carré, Antoine Duléry, d’après le roman d’Olivier Adam. Le réalisateur sera présent et, a priori, une grande partie du casting du film. « Le Croisic est la seule ville qui va recevoir l’équipe du film », se félicite le directeur du Hublot qui rappelle que les longs métrages français distribués par Universal sont rares.
-    « Toutes nos envies » est un film de Philippe Lioret, issu du livre « D’autres vies que la mienne » d’Emmanuel Carrère, et qui sera projeté à plusieurs reprises. « Un roman qui prend à la gorge avec un sujet très fort sur le surendettement et un juge dont la vie bascule », confie Michel Frappier. Avec Vincent Lindon et Marie Gillain dans les rôles principaux.
-    « Un évènement heureux » de Rémy Besançon est adapté du roman à succès d’Eliette Abacassis et met en scène Louise Bourgoin, révélation féminine du cinéma français. Renversant et dérangeant. Au Hublot, on explique être très fiers de recevoir ce jeune réalisateur.
-    Autre film au sujet très fort et succès du box-office américain, le film des studios Disney, « La couleur des sentiments » a fait l’ouverture du festival de Deauville, et Disney a insisté pour qu’il soit mis en compétition au Croisic ! Le roman de Kathryn Stockett a été vendu à plus de 300 000 exemplaires en France ! Un retour sur l’esclavage dans la Mississippi. Intense.
-    « Une bouteille à la mer » de Thierry Binisti sortira à la fin de l’année et est issu du roman de Valérie Zenatti, « Une bouteille dans la mer de Gaza ». « C’est un autre film coup-de-poing qui parle d’un attentat à Jérusalem, sur fond de relation épistolaire », indique Mickaël Gauthier.
-    « Les tribulations d’une caissière » est le premier long-métrage de Pierre Rambaldi, d’après le livre d’Anna Sam. Il raconte le quotidien d’une jeune fille contrainte d’abandonner ses études de lettres pour devenir caissière dans un supermarché…
 

« Guerre des boutons » et jury sous pression

Hors compétition, le festival « De la page à l’image » propose un cycle consacré à « La guerre des boutons », avec bien entendu la version 2011 qui devrait être un succès dans les salles, mais aussi le film réalisé par Yves Robert en 1961 qui avait fait 10 millions d’entrées, retravaillé en numérique. « Trois films tirés d’un même livre, c’est une chance extraordinaire de pouvoir regarder ce que le cinéma en a fait », note Michel Frappier.
Comme chaque année, le Cinéma Le Hublot organise des séances de lecture durant le festival. Elles se dérouleront au Skipper, de 18 h 30 à 19 h 30,  jeudi 13 octobre, vendredi 14, samedi 15, autour du livre « Un heureux évènement » en présence d’Eliette Abécassis, et dimanche 16. Les séances, gratuites, se font en partenariat avec le Science 89, dans le cadre de la saison Vasse Nomade (Théâtre de Nantes – Michel Valmer).
Le jury jeune public s’enrichit d’un quatrième établissement avec le lycée Grand Air de La Baule. Il est composé de sept élèves qui ont postulé spontanément ou qui ont été proposés par leurs enseignants. « Ce jury est très important pour nous car il témoigne d’une vraie implication des élèves et des profs dans le festival », se réjouit le président de l’association. Charlotte Barret et Elise Bertrand Rispal du Lycée Grand Air, Pierre Lesourd et Marine Lucas du Lycée La Mennais de Guérande, Jérémy Tattevin et Thomas Guilloré du Lycée Galilée de Guérande, et Marie Audouin du Collège Saint-Jean Baptiste de Guérande, décerneront le prix.
Pour ce qui est du jury officiel, William Nocus (directeur du service culturel et communication de la ville du Croisic), Grégory Lemerle (bénévole au cinéma Le Hublot), Anouchka Cornet-Leoine (professeur au Lycée Grand Air de La Baule), Ugo Léonard (étudiant en Master cinéma et comédien), Gérard Le Cam (premier adjoint à la ville du Croisic), attendent le nom de leur président et d’un sixième membre afin de décerner le Hublot d’Or et le Prix Claude Chabrol. Mickaël Gauthier leur promet déjà des délibérations longues et difficiles tant la qualité est au rendez-vous de cette nouvelle édition.

Le pass pour l’intégralité des films en compétition sera mis en vente au cinéma et à l’Office de tourisme, du mercredi 28 septembre au vendredi 7 octobre. Il est proposé au tarif exceptionnel de 40 euros. Il assure l’accès à une séance de chaque film et une place à chaque soirée spéciale. Il donne droit à un tarif préférentiel pour les séances du cycle « La Guerre des boutons » à 4 euros. Les réservations pour des séances uniques auront lieu samedi 8 octobre de 11 h 00 à 12 h 00, mercredi 12 de 18 h 00 à 19 h 00, samedi 15 de 11 h 00 à 12 h 00.

Auteur : YD | 09/09/2011 | 3 commentaires
Article précédent : « Une bouteille dans la mer de Gaza, Hublot d’or ''De la page à l’image'' »
Article suivant : « La traditionnelle Fête de la mer, le lundi 15 août »

Vos commentaires

#1 - Le 09 septembre 2011 à 23h02 par LE BLOND, Saint Brevin
Pour Info, un des jeunes acteur du film "La Guerre des Boutons" de Yann Samuel est de Loire Atlantique. Si le réalisateur se déplace, le jeune garçon pourrait peut-être venir.
#2 - Le 13 septembre 2011 à 11h15 par zbarbi
Pour Info, un des jeunes acteur du film "La Guerre des Boutons" de Yann Samuel est de Loire Atlantique. Si le réalisateur se déplace, le jeune garçon pourrait peut-être venir.
#3 - Le 22 septembre 2011 à 08h16 par Le Hublot, Le Croisic
Non, l'équipe de LA GUERRE DES BOUTONS ne vient pas pendant le Festival (le film étant hors-compétition).

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter